• Relais transparents

    Sur la QRG (voir code Q) comme on dit dans notre jargon. Des rendez vous en fréquence (SKED) sont programmés les mercredis soirs sur notre réseau de relais transparents (en VHF / UHF) ou en HF sur 3 663Mhz et constituent le moment privilégié pour échanger entre nous : nous l'appelons le QSO de section.

     Télécharger la dernière version 4.1 pdf (Utilisez la fréquence indiquée par la flèche VERTE pour ressortir sur RRF ou RROI)

Relais transparents
  • default style
  • blue style
  • green style
  • red style
  • orange style
dimanche 22 Sep 2019
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Imprimer

FR5SIX réparée

FR5CU dépanne FR5SIX

Victime d’une panne, la balise 6 mètres FR5SIX a été rangée depuis de nombreuses années dans un tiroir dans l’attente d’une ultime réparation.

 

Pour rappel, cette balise réalisée par Jean Paul F5QT (avant 1987) avait donné entière satisfaction sur les différents sites d'émission (Ancien relais de Notre Dame De La Paix, QRA FR1GZ, QRA FR5CU).

Avec le retour des beaux jours et surtout l’ouverture de la bande des 6 mètres, les membres de l’ARRA ont exprimé, lors de la dernière AG, leur souhait de revoir la balise FR5SIX à nouveau opérationnelle.

intérieur du boitier

FR4LI sous l’œil bienveillant de FR5CU s’y est collé. Sa première tâche a consisté à repérer les composants et à les placer sur un schéma. Dès l’ouverture du boitier, 3 groupes fonctionnels s’identifient facilement :

  • l’alimentation : la tension  redressée et filtrée est bien présente,
  • le bloc « générateur de l’indicatif en morse » (à base de micro contrôleur)  : il semble fonctionner également car le relais terminal en charge d’attaquer le PA "claque" bien au rythme d’une transmission cw identifiant FR5SIX,
  • la partie « émetteur » avec son oscillateur, son PA et sa sortie vers antenne (filtre passe bas) : la tension de sortie affiche 0 volt...

Le chirurgien en herbe décide de concentrer ses efforts sur l’élément malade c'est-à-dire la partie « émetteur »
Le montage fil en l’air rend l’identification des composants et le schéma difficilement réalisables. Les 2 transistors permettent cependant d’identifier la partie « oscillateur » et la partie "PA". Un premier schéma prend forme.

Aidé par un schéma synoptique (proposé par FR5CU) de l’émetteur, Nicolas établit la première mesure en sortie d’oscillateur. L’oscilloscope présente une belle sinusoïdale et le power-meter de FR5CU (appareil monté en kit qui fera l’objet d’un prochain article) confirme le bon fonctionnement de  l’oscillateur en affichant une valeur de +7 dbm (ce qui correspond à 6mW) et une fréquence de 50.0225 MHz (qui correspond à la valeur du quartz utilisé).


La méthodologie appliquée à l’oscillateur est reportée en sortie de PA. Ce dernier normalement "télécommandé"  par le relais (générateur morse) est pour l’occasion alimenté par une tension « non hachée ».

L’absence de résultat ne laisse aucun doute quant à un dysfonctionnement de la partie PA. Une nouvelle visite des composants permet d’identifier des soudures douteuses qui sont refaites à cette occasion.

Le test suivant laisse apparaître des valeurs « plus normales » : le PA sort enfin de la puissance, le power-meter affiche fièrement  +28.5dbm et 700 milliwatt.

En recherchant de meilleurs accords (coups de tournevis dans les condensateurs variables proches et élongations des selfs avoisinantes), FR5CU réussit optimiser l'étage de sortie.

La balise est ressuscitée, et désormais active chez FR4LI. A vous de travailler maintenant en communiquant sur les reports que vous entendrez.

En une

Nos membres

Les oms FR

Rechercher sur

 

Par :